Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 07:46

C'est l'heure où le jour sort de l'ombre...
Le voile de nuit se déchire pour laisser passer une clarté bleutée
et les étoiles s'éteignent une à une...

La piscine ronde sert de piste de danse à une flopée de chauve-souris,
qui se démène sur une valse rapide et endiablée;
 elles semblent prises d'une hystérie gourmande, profitant des insectes soiffards,
c'est l'heure où les mondes se mélangent,
ceux de la nuit se heurtent aux lève-tôt.

Le ciel s'habille d'orangé du coté de l'Est....
l'air embaume...les roses sont perlées de brillants
Je respire la paix, le silence, la fraicheur d'une journée qui s'annonce caniculaire....
.....et qui va me parler de lui............!

 

Il était 9 heures ce matin là....
La journée débutait aussi belle, sauf qu'elle était d'automne....
mais il y a tellement de belles matinées dans une année....
et puis, il y les jours qui font mal, qu'on angoisse de vivre,
 ceux où l'on crie 
en tombant à genou, ceux où l'on pleure, où l'on se quitte!!!

Parti ! oui parti.... sans vraiment laisser d'adresse... sans dire au revoir!!!
Sans même s'en apercevoir, peut-être.....(?)

Aujourd'hui, c'est le jour de son anniversaire....!
mais je ne prends pas le route pour souffler ses bougies,
pour l'amener se nourir d'autre chose que de l'air du temps...

Pour la première fois depuis bien des années, 
je n'irai pas le rejoindre dans son repaire d'homme libre,
qui l'a vu vieillir seul , mais heureux de l'être.... 
dans "Notre pays", au milieu des eaux et des pins,
 où comme les étoiles au jour venu.... il s'est éteint.

 

Et je reste planté là, au milieu de tant d'images...
Les chauves souris sont allées dormir, repues par leur chasse nouricière...
les hirondelles les remplacent au dessus du disque bleu ...
et les insectes ne sont toujours pas à la fête!!!

Le ciel est peint en bleu laiteux
l'astre de feu sort des ses draps brumeux ...
l'air embaume maintenant les roses séchées ....


Aujourd'hui, je veux vous dire mon manque de lui.... 

 

Bon anniversaire, Papa.......

Bon anniversaire, Papa.......

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tincky 29/09/2015 14:45

Magnifique Hommage à ton Papa... Sourire
Douce Paix à son Âme............
J'ai beaucoup apprécié aussi la douceur et l'immense ouverture d'Esprit dont tu fais preuve dans toutes tes réponses aux une et aux autres...................... Tu as une bien belle Vision Panoramique de la Vie... Sourire Radieux
Tendres Bisoudoux
***Tincky***

cocomil 10/06/2015 22:53

Une pensee... un baiser....

pimprenelle 10/06/2015 18:24

Je n'ai pas su/pu pleurer le mien pendant trois ans. Ce n'était tout simplement pas le moment. Je n'ai pas cherché à savoir pourquoi. Le jour où maman est partie elle aussi c'était comme si je n'avais plus de protection et pourtant c'était moi qui la protégeais. Il y a un an, une couine de maman que j'aimais beaucoup, est partie elle aussi et c'est comme si maintenant je n'avais plus de toit au-dessus de ma tête. Le toit, maintenant, c'est moi.
Tu as su écrire les mots qui le font vivre encore et tu le mêles à la nature qu'il aimait tant.
Gros gros bisous Passion

passion 10/06/2015 18:40

Merci Pimprenelle

Ce fut une dure journée... ça va mieux aujourd'hui... mais j'ai beaucoup pleurer hier... je ne sais pas si ça soulage mais j'ai l'impression de lui avoir dit plein de choses

Tu as raison... tout à coup , c'est nous qui sommes le toit.....

Bises

Nath 10/06/2015 13:40

Le jour de son anniversaire il a reçu une belle déclaration d'amour .
On n'oublie pas ceux partis avant on les aime d'une autre façon tout simplement mais ils sont là juste de l'autre côté près de nous . Tu sais hier ce 9 juin je suis allée embrasser ma mémé née en 1921 ... elle va bien parfois elle est triste parfois elle fait des projets ses jambes ne suivent pas toujours ... alors elle dit je devrais m'en aller ! ensuite voyant l'état de ma maman elle dit j'ai encore tant à faire ... elle se sent utile elle a toute sa tête vive d'esprit elle passe du fou rire aux larmes , elle est heureuse de savoir que Maël va aller la voir samedi elle attend ses visites avec impatience ! Je lui téléphone presque tous les jours je lui demande conseil et là je retrouve ma mémé protectrice comme une mère poule bref je l'aime et je sais qu'elle va me manquer un jour il va falloir que je grandisse ... je l'embrasse comme si c'était la dernière fois que je la voyais je la serre très fort je lui dis je t'aime je la dévore des yeux . Hier j'ai fait une photo de nous deux . Ton papa te voit il t'entend et il t'aime très fort je t'embrasse et je pense à toi nath

passion 10/06/2015 13:57

Tu es un amour... ta mémé est du même jour que Papa mais lui avait 10 ans de moins
et elle sait combien tu l'aimes... et elle a hâte de vos visites ... elle sait sa chance de vous avoir
Profite Nath

Simone 09/06/2015 19:42

En fait, mon problème c' est que je ne fais jamais mon deuil, et tous ces morts qui ont jalonné ma vie sont tous là, et tous les soirs je pense à eux et m' endors avec eux. Mais je ne suis jamais déprimée et je crois qu' au contraire ils sont ma force, car je sais qu' ils m' accompagnent .... sur le chemin d' à côté.

passion 10/06/2015 04:49

C'est aussi , un peu, ma façon de penser....

saby 09/06/2015 13:23

Bel hommage. Cœur de femme, de fille, à l unissons avec toi. Pensée vers nos êtres chers à chacun chacune. Le manque s estompe t il un jour . .. je ne sais . . Ceux qui sont partis me manquent encore . mais l amour résiste et résistera tout au fond de nous. Bisous bisous d amitié blogueuse .

passion 09/06/2015 14:48

Merci Saby

ça fait du bien de vous parler de ce manque ... de cette absence... demain sera un autre jour, mais aujourd'hui.........

Bisous

Nadine 09/06/2015 13:23

De tout cœur avec toi,pour cette journée,emplie de souvenirs.Rien ne pourra faire oublier ceux qui nous sont chers,et je partage ta très grande émotion.Je t'embrasse très affectueusement,Nadine.

passion 09/06/2015 14:45

Merci Nadine... je sais que tu sais...
Merci de ton affection
Bisous

Oxygène 09/06/2015 12:35

Tu me fais pleurer Passion et j'ai du mal à commenter. Papa est mort le jour de Noël 2014 et il aurait eu 85 ans le 2 mai....
Je te comprends...

passion 09/06/2015 14:44

Oxy... j'imagine...
Papa aurait eu 84 ans aujourd'hui...
Parti le 28 octobre dernier ... c'est loin et tout près...
je n'en parle pas... à d'autres que vous toutes... je suis enfermée dans mon silence....
mais qu'est-ce que j'écris!!! (sourires)
Bises

Marie 09/06/2015 12:00

Pardon Simone d'avoir mal interprété ton histoire...

Maryse, extraits du « Crieur de nuit » de Nelly Allard , un bouquin qui parle de la maltraitance ordinaire d'un père :

« J'ai pourtant eu un soupçon, un jour. J'ai vu à la télévision Ouragan sur le Caine, avec Humphrey Bogart. L'histoire d'une mutinerie contre un capitaine fou [...] un des experts psychiatres expliquait que c'était un des symptômes de la paranoïa. J'ai une révélation. Tu étais paranoïaque [..]. tu manifestais tous les signes de la folie du personnage [...] l'autoritarisme exacerbé, les explosions de rage, le délire de persécution, la mauvaise foi pathologique ».

« Je n'ai rien dit. Elle a raison. Il ne faut rien exagérer. Il y a des gens dont le père est serial killer. Ou un nazi. Il y a des enfants violés, ou battus. On ne va pas se lamenter ».

« Ne pas en déduire pour autant que tu n'as jamais levé la main sur nous. Pour être tout à fait honnête, tu l'as souvent levée, la main. Mais elle retombait rarement ».

« Les filles aimées de leur père, souvent aînées ou uniques, qui grandissent gorgées d'amour et de reconnaissance paternelle et, plus tard, se fichent de l'opinion des autres tant elles sont rassasiées de leur bonne opinion d'elles-mêmes, qui ont le monde à leurs pieds ou du moins qui le pensent.
Souvent elles font de la politique, ou des affaires.
Et puis les autres, les ignorées, les mal-aimées, celles qui avancent en trébuchant, en se cognant partout et passeront leur vie à chercher un regard ».

« Mais tu nous avais inculqué la soumission et la peur, l'idée qu'il ne sert à rien de dire non, que face à la force, le seul salut était dans la fuite . De retour chez moi, j'ai pris une douche [...] et j'ai repris ma vie comme de de rien n'était.
J'ai juste arrêté de manger pendant quatre ou cinq ans, environ ».

Tu vois Maryse, le père est le premier homme à poser son regard sur nous les filles, il donne la tendance. Imagine la suite. Si lui ne m'aime pas, c'est que je ne suis pas "aimable", voilà tout et personne d'autre jamais ne m'aimera, c'est sûr.
Quête désespérée de toute une vie, l'amour des uns ou des autres, en espérant mais en ne voyant rien, jamais. Les yeux et le cœur crevés.

Je me demande quelle femme j'aurais été si j'avais eu mon quota d'affection et d'équité, si je n'étais pas habitée en permanence par une forme de colère , de mélancolie et de découragement chronique (à quoi bon...).

Je me dis aussi que dans la foulée, j'aurais dû me pardonner à moi-même de tout ce mal que je me suis fait pour des prunes. Mais je ne sais pas comment on fait ça, se pardonner. J'ignore comment "attraper" la confiance en soi, comment oser se faire plaisir sans tenir compte des jugements. Il y a tellement de trucs que je ne sais pas.

J'ai pourtant été aussi, là où il m'attendait, durant toutes les années de sa maladie. Les sujets qui fâchaient avaient disparu de son esprit comme beaucoup du reste.

Si j'arrive aujourd'hui à ne me « souvenir que des belles choses », il ne faut pas grand-chose pour que tout remonte à nouveau.

Pour le reste, je te suis parfaitement...

Douce journée à toi.

Simone 09/06/2015 19:34

Ne t' inquiète pas Marie, et je comprends que tu aies mal interprété mon com. car il semble que tu aies eu à souffrir de maltraitance de la part de ton père. J' en suis désolée, car tu n' as pas pu connaître l' immense chance d' avoir eu les parents que j' ai eu, car ma mère aussi était exceptionnelle.
Je t' embrasse très amicalement

passion 09/06/2015 13:51

Simone ne t'en voudra pas...
Ton vécu trouble peut-être un peu ton ressenti... mais les rapports entre les êtres sont si complexes et tous si différents
Je t'envoie un mail
Bisous

Simone 09/06/2015 11:27

Marie se trompe, j' étais très proche de mon père, nous étions très complices et si je ne pouvais pas prononcer son nom, et si je pleure encore en pensant à lui, c' est parce que sa mort, si imprévue et pour laquelle moi, médecin, n' ai rien pu faire, a été un vrai déchirement. J' ai failli abandonner la médecine.

passion 09/06/2015 13:22

Moi, je sais tout ça, Simone ... nous avons déjà évoqué tout ça...
mais Marie porte une souffrance comme toi un trop plein d'amour.... et vous deux ne pouvez "lacher prise"...
Bises

Marie 09/06/2015 10:41

Comme Simone, j'ai eu des relations extrêmement complexes (et houleuses, ô combien) avec mon père. Sa vie me l'avait pris, sa maladie d’Alzheimer me l'avait rendu.

Je suis l'aînée de ses enfant aussi, mais pas l'heureuse aînée. Encore aujourd'hui je veux croire
qu'il n'a terrifié et maltraité, que ceux qu'il aimait le plus parmi sa descendance...

Je ne suis pas croyante et je ne pense donc pas que je le rejoindrai un jour mais pourtant il n'y a pas une semaine où je ne pense à lui qui m'a attendue pour mourir, sa tête sur mon épaule et sa main dans la mienne. Douloureux mais apaisé.

Très beau texte Maryse qui mêle tous les présents de la nature à tes sentiments, à nos sentiments pour mieux les magnifier.

Évidemment, je pleure en le lisant...

Très tendres baisers.

passion 09/06/2015 11:13

Nous avons tous, toutes, notre histoire avec les êtres disparus... nos parents tout particulièrement, notre père évidemment!!! parce que l'image du père nous a été inculquée comme principale, prioritaire, nourricière même... parce que longtemps on voulait que nos gènes lui appartiennent....
Non! rien de tout cela ne doit rester nous abreuver de souffrances... rien que la fin du tien prouve que seul le besoin d'amour doit rester notre lien.............(je ne sais pas si tu me suis?) pour moi aussi l'égoïsme de l'homme m'a marqué longtemps.... mais la vie, le temps, mon vieillissement qui arrondit les écueils ...le sien qui le fait moins fier... peu importe... j'ai été là où il m'attendait.... et ce n'est pas la religion qui m'emportera le rejoindre sur son nuage (il était complètement athée) c'est juste "notre" imaginaire, notre goût si marqué pour la contemplation et le rêve... (tu me suis toujours... rires)
Comme toi, je veux croire qu'il n'a pas maltraité autre chose que les chats!!! (impossible d'en aborder le sujet, je l'aurai étranglé de mes mains... tu vois? )
Oui, semblables mais si divergents aussi... le mieux était d'éluder les sujets qui fâchent.... et c'était parfois très dur! moi, j'ai pu....d'autres pas!!! et maman partie le pilier d'amour inébranlable, la division s'est installée dans la tribu.....
Oui , Marie...nos sentiments étaient complexes mais la nature qu'il m'a enseigné depuis toujours, nous réunissait toujours (ou presque)
Je pleure aussi ... en voyant ce regard "filou", mais j'en parle......!
Tendres pensées vers toi

Simone 09/06/2015 10:04

Tu remues beaucoup de choses Voisine, des choses enfouies au fond de moi car elles font trop mal. Pendant 14 ans je n' ai pas pu prononcer son nom ni "papa". Et maintenant j' ai encore du mal, et ça va faire 33 ans le 22 juin.

passion 09/06/2015 10:51

J'ai envie de te dire ce que j'ai dit à Corinne tout à l'heure....mais ce n'est pas à toi Toubib, que je vais donner des remèdes pour laisser guérir des cicatrices...
Parfois, il faut parler... écrire, voire même chanter les mots enfouis , ou relire l'histoire pour tourner les pages.... et fermer le livre en souriant, apaisée et rassurée....
c'est bon aussi, le "lâcher-prise".... au contraire d'un abandon, c'est comme arrêter de nager à contre courant , se poser sur le sable et regarder de l'autre coté de la rivière....
Plein de bisous et désolée.....

angedra 09/06/2015 08:45

C'est très beau ! On sent que les mots que tu écris sortent de ton coeur qui déborde d'amour pour ton papa.
Les personnes que nous aimons ne meurent jamais dans notre coeur. Ils nous accompagnent chaque jour jusqu'à notre départ pour les rejoindre.
Bisous

passion 09/06/2015 09:26

les mots.... c'est ce qui reste... des émotions qui dessinent les contours des souvenirs
les bons, les moins bons aussi... c'est long une vie ... comme une rivière, ça connait des crues, des débordements, et parfois pour certains, le lit s'assèche....
mais moi, l'heureuse aînée, je suis la source qui ne tarit....je peux me souvenir de mon père, croire que lorsqu'il me verra arriver dans son nuage, il saura que j'ai tenu mon rôle, en l'enveloppant dans de beaux sentiments...
Bisous Angedra

Profil

  • passion
  • un blog pour discuter du tout et de rien, des instants de vie, insignifiants pour presque tout le monde, sauf pour vous et moi.....
la vie de tous les jours, les yeux grands ouverts!
  • un blog pour discuter du tout et de rien, des instants de vie, insignifiants pour presque tout le monde, sauf pour vous et moi..... la vie de tous les jours, les yeux grands ouverts!