Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 05:35
......."et dans la nuit... on peut le voir!".......

......."et dans la nuit... on peut le voir!".......

Chapitre 4

 

Contrairement à ce qu'elle ressentait en Afrique, ici, le fait d'être seule ne lui pesait pas.
Elle était entourée, de ses parents, de ses amis, tous aux petits soins, tous attentifs; 
elle se sentait en sécurité ; elle conduisait beaucoup plus prudemment, aussi.

Et surtout, elle n'attendait personne... sinon son enfant !!!!!!

Quelquefois, les jours paraissaient un peu longs, mais elle s'occupait
à des tas 
de petites choses insignifiantes ;
Faire des trucs pour décorer la chambre du bébé,

installer des babioles musicales, choisir des histoires dans des livres de contes, 
préparer des albums photos, etc etc...
Elle recouvrait des boites à chaussures de vinyle imprimé de cœurs roses.
Oui, oui.... Rose !!! 
ça sera une fille, et elle sera blonde, avec les yeux bleu-gris de son papa !!!

***

Son futur papa écrivait toutes les semaines (lui qui a horreur de ça!)
et quand il le pouvait, il téléphonait. Oh, pas longtemps; ça coûtait très cher !
Mais chacun était ainsi rassuré de savoir que tout se passait bien ;
chacun cantonné 
dans le rôle qui était le sien, et la vie avançait ... 

Les mois s'écoulaient doucement, sans vrais soucis !

Une grossesse … ça change une femme !!!

Pascaline n'a déjà plus les mêmes priorités ! Elle s'organise une vie bien à elle.
D'aussi loin qu'elle se souvienne, c'est la première fois qu'elle passe avant les autres .
Toujours jusqu'à aujourd'hui, elle s'était dévouée pour son entourage : 
famille, amis, avaient toujours le premier rôle; elle s'occupait d'elle seulement
quand on lui en laissait le loisir ou le temps !

Au réveil maintenant, ses premières pensées était pour le petit être qui habitait son ventre.

Elle entreprit de se tricoter un poncho qui les protégerait du froid et des regards....
Elle riait et s'effrayait, tant il fallait de temps et de pelotes de laine !!!

Elle s'enduisait de crème pour garder une peau lisse et élastique
parce qu'elle voyait grossir cette proéminence, un peu trop vite à son goût.
Et que dirait son mari si elle grossissait trop?
Ne lui avait-il pas martelé que si elle venait à grossir comme sa mère,
ce serait un cas de divorce ?!

Bof ! Elle n'y croyait pas vraiment...
et elle se rassurait en se nourrissant d'omelettes, de soupes à la tomate , 
ou d'une espèce de bouillie faite d'un bouillon cube
où gonflaient des pâtes en forme d'étoiles, qu'elle saupoudrait de gruyère rapé.

Elle avait commencé les séances d'accouchement « sans douleur » (quelle blague!!!) 
Elle y rencontrait d'autres futures mamans, souvent beaucoup plus jeunes , 
avec qui elle partageait d'énormes fous rires, mais pas de vraies affinités.

Elle se savait prête pour un contrat longue durée dans le métier de «Maman-poule »

******

L'automne passa, puis l'hiver avec quelques journées de neige
et puis les premiers beaux jours de février... il y a toujours des beaux jours en février......

L'arrivée de cette ''petite attendue'' était programmée pour les environs du 5 mars.

Futur Papa arriva le 27 février pour être certain de ne pas louper l'accouchement,
auquel il voulait assister, et grand bien lui en a pris … 
car le bébé, enfin rassuré par sa présence,
--voulant sans doute, sa famille au complet pour voir le jour dans les meilleures conditions -- décida de se débarrasser « des eaux » le 28 au soir, après une journée marathon,
où Pascaline avait réussi à traîner son mari dans les magasins!

.... « on ne pouvait rien lui refuser » ….

Et c'est ainsi que vers 18 heures , ils arrivèrent à la maternité de l’hôpital
où ils passèrent une dure et longue nuit entre monitoring et contractions,
le futur papa en attente autant que la future maman … (les douleurs en moins)

***

Ce n'est que pour le déjeuner du dimanche premier mars, vers 13 heures,
après avoir bien torturé son monde,
que parut une adorable frimousse avec des yeux grands ouverts,
curieux de découvrir son monde !
Que vous dire ??? qu'un bébé n'y voit pas en naissant ? Foutaises !!!
Pascaline, exsangue, regarde son mari, couper le cordon qui rattache sa fille à son ventre ;
puis, lui donner son premier bain (le dernier aussi)
Il avait la primeur des premiers instants de vie ; puis les infirmières prirent le relais 
et finirent par poser ce tout petit être, sur le corps épuisé de l'accouchée,
((qui, faut le dire, n'avait pu bénéficier de la ''piqûre magique'' à cause des risques 
dus à d'anciens problèmes de santé.))

Pascaline examina attentivement ce doux trésor, conforme bien au delà de ses rêves.
Elles se regardaient, se souriaient, se reconnaissaient : Complices, déjà !
Tandis que son mari partait «sonner trompettes et battre tambour»,
bien décidé à trouver du monde pour ''arroser'' l’événement !

***

Dans quelques jours, Pascaline et la chair de sa chair rentreront à la maison.
On installera la merveille des merveilles dans sa petite chambre et on la regardera dormir
avec ce sourire béat qu'ont tous les nouveaux parents...

On se dépêchera de profiter de Papa, qui repartira travailler en Afrique,
seulement 14 jours après la naissance...
 

Et une autre vie commencera............... !

 

 

Pascaline (Fin)

 

Trente ans ont passé....

 

Pascaline aime cet instant très matinal, juste avant que le jour se lève;
l'heure où elle quitte son lit pour sortir sur la terrasse d'une grande maison,
posée sur un immense jardin, dans une région  viticole, loin de ses racines

.La lune lui sourit, les étoiles s'éteignent une à une, un oiseau de nuit la salue.
Tête en l'air, elle respire l'air frais.

Elle s'assoit sur le petit banc de bois, peint en rouge,
posé contre le mur de pierre où s'agitent des lavandes géantes .

D'images en souvenirs, de sourires en câlins, de joies en chagrins, 
elle se promène dans le temps...
Elle se raconte que son bébé a bien grandi ;
elle lui a appris à voler... à sortir de sous son aile...à ne pas l'oublier pour autant.

Elle frissonne un peu en s'entourant de ses bras,
comme si elle voulait étreindre la clarté qui s'échappe de la nuit, là-bas, à l'Est...

Pascaline attend l'Aurore......

 

 

Trente ans ont passé....

 

Pascaline aime cet instant très matinal, juste avant que le jour se lève,
l'heure où elle quitte son lit pour sortir sur la terrasse.

La lune lui sourit, les étoiles s'éteignent une à une, un oiseau de nuit la salue.
Tête en l'air, elle respire l'air frais.
Elle s'assoit sur le petit banc de bois, peint en rouge,
posé contre le mur de pierre où s'agitent des lavandes géantes .

D'images en souvenirs, de sourires en câlins, de joies en chagrins, 
elle se promène dans le temps...
Elle se raconte que son bébé a bien grandi ;
elle lui a appris à voler... à sortir de sous son aile...à ne pas l'oublier pour autant.

Elle frissonne un peu en s'entourant de ses bras,
comme si elle voulait étreindre la clarté qui s'échappe de la nuit, là-bas, à l'Est...

Pascaline attend l'Aurore......

 

 

Fin 

Pascaline (Fin)

Partager cet article

Repost 0
Published by passion - dans Textes
commenter cet article

commentaires

Tincky 25/01/2017 10:30

Coucou Douce & Vaillante Dame Passion !!! Sourire
Whaouuuuuuu !!! Mille doux et tendres Merci pour m'avoir "suggéré" de venir découvrir "Pascaline" !!! Sourire Ravi
J'ai adoré ton, cette Histoire de Vie !!! J'ai bien entendu ri, pleuré, eu peur... car ton Texte est si Vivant qu'il ne pouvait en être autrement !!! Clin d'oeil/Sourire
Merci, merci !!! Immense Sourire
Ma matinée va se dérouler "différemment", je suis sure que Pascaline va occuper mes Pensées !!! Sourire Radieux
Mille très tendres Bisoudoux Affectueux et Chaleureux
***Tincky***

passion 25/01/2017 18:20

Je te réponds par mail
Bisous

Florence 09/12/2015 04:55

Florence - Testé pour vous
Voilà, j'ai fini...et comme d'habitude, je n'ai pas été déçue...j'aime tes histoires de vie, d'amour...
On sait que le mari est reparti...mais est-il un jour revenu ? A-t-il assisté, participé à la vie de la petite ou bien n'est-il resté que de passage, entre 2 voyages boulot ?
La petite a grandi, s'est envolée...vers l'Est...tiens, ça me rappelle quelqu'un ? Serait-ce une partie de ton histoire ?
J'aime les histoires d'amour qui finissent bien...et quelle plus belle histoire que celle d'une maman et de sa petite...
Tu sais, en lisant, j'ai imaginé l'accouchement, le moment où la petite rejoignait enfin sa maman...l'instant où elles se découvraient, heureuses de se retrouver...oui, oui, j'aime les histoires d'amour et merci pour celle-ci...Quand tu veux tu écris, encore et encore...et je serai là pour te lire parce que tes histoires me parlent, doucement à l'oreille, à la mémoire :-)
Je te souhaite une très belle journée...à bientôt

passion 09/12/2015 09:32

Oh! combien Merci , Florence... d'abord d'être revenue lire cette histoire, une page de vie... La mienne? peut-être...
Et surtout , quel plaisir de t'avoir amené vers ce qui est le fond de toute cette histoire... le choix d'une femme pour "son" histoire d'amour ... mais d'amour mère/fille... rien de plus beau, de plus "chair" .... le choix définitif de sa vie, elle l'avait écrit dans "nouvelles d'hier" déjà tu ne voulais pas que ce soit une histoire vraie (sourire) mais tu sais, rien n'est triste à concentrer son amour sur un enfant... combien d'hommes ne font que passer dans la vie d'une femme??? il est plus rare que l'enfant efface sa mère de sa mémoire...
J'aime tellement penser que tu t'es reconnue dans ces instants fabuleux où les deux êtres nouveaux,--un bébé et une femme-maman--, se découvrent et se reconnaissent!!!!
Tu l'as vécu plusieurs fois, mais je suis sure que c'est unique... à chaque fois!!!!
La petite du soleil levant arrive le 23 au soir, et sa maman sera au pied de l'escalator de Bordeaux-Merignac, pour la recevoir et l'étreindre comme au premier jour
Merci de l'émotion que tu viens de me donner, un bien joli commentaire pour le scribouillard que je suis et qui avait besoin de remplir des pages... pour se faire du bien! (c'est égoïste d'écrire...!)
Très affectueusement

Florence 02/12/2015 08:56

Florence - Testé pour vous
Bonjour...ah zut, zut, je mérite des claques...je dois venir lire l'histoire en entier et à chaque fois, j'oublie. J'y pense lorsque j'arrive ici...il faut que je le note quelque part et que je vienne lire...voilà, c'est fait, moralité, je n'oublierai pas :-)
Merci merci pour ma fête, t'es trop trop gentille...on va dire que mon prénom me représente bien pour certaines choses, mais pas pour tout...en revanche, oui, ma famille est le plus important de ma vie...ce sont mes trésors et je suis capable de tout pour les protéger..J'aime ma famille plus que tout :-) Ah mes enfants...bon, donc, oui, pour ça, c'est entièrement vrai :-)
Comment vas tu ? Pas trop froid ? Ces derniers jours, nous avions 16 ou 17 dans la journée et 0 ou -2 dans la nuit...mais qu'est-ce qu'il faisait bon la journée..puis du coup, pas besoin de chauffer, le soleil mettait sa chaleur au service de la maison.
Aujourd'hui, ça ne sera pas la même musique : brouillard compact...et humidité..mais bon, il faut de tout hein ?
Je te souhaite une très très bonne journée, que tu sois en pleine forme, aussi bien dans ton corps que dans ta tête..à très très bientôt

passion 02/12/2015 13:42

J'ai trouvé que ça allait bien pour ce que je connais de toi!!! une maman... c'était prédit...!
Bien sur que je compte sur toi pour venir lire en entier, cette histoire de "maman" (encore!)
Comment je vais? petitement , en boitant... mais je vais... j'essaie de taire à ma tête des histoires pas drôles , de pied, de colonnes, d'aiguilles et de bistouri.... et j'aime assez faire l'autruche... enfin j'essaie....
Nous aujourd'hui belle gelée ce matin, mais soleil et ciel bleu à présent... et 15° !!!
La cheminée le soir suffit pour me réchauffer quand je ne bouge pas...
Je t'embrasse

sabine la pèlerine 01/12/2015 20:15

Je suis venue continuer à vivre avec toi cette formidable aventure ....MA GNI FI QUE !

Magnifique de pureté, de simplicité, de quotidien ...

Que j'aime ce petit banc de bois peint en rouge, à la fin, dont les rêves oscillent entre tes souvenirs et les lavandes géantes ...........BISOU également GEANT : sabine.

pimprenelle 30/11/2015 16:57

Il faudra, un jour, que tu me remettes sur les rails, pour l'histoire !
Bonne fin d'après-midi.
Rentrant de Reims, sur la route, j'ai dit, il va bientôt être l'heure de fermer les volets !
Bisous Passion

passion 01/12/2015 08:31

la nuit tombe vite...
Et j'aime ce moment où je ferme les volets... comme celui où je les ouvre le matin!!!
Bisous

angedra 30/11/2015 11:48

"Tous les parents du monde devraient rêver que leur enfant devienne un jour un navigateur solitaire, signe qu'ils ont tenu leur rôle, avec suffisamment de bienveillance et de distance pour l'aider à trouver le chemin de l'indépendance. Aimer son enfant, c'est l'aider à trouver l'estime de soi nécessaire pour qu'il nous quitte dès qu'il se sentira prêt"
Ceci est dit par le Professeur Marcel Ruffo dans son très beau livre "Détache-moi".
En effet, quoi de plus merveilleux que de voir son enfant voler de ses propres ailes une fois que nous lui avons mis en mains toutes les possibilités de découvrir sa vie !
Magnifique récit que j'ai pris grand plaisir à lire et qui nous fait ressentir tellement de belles émotions.
Tu sais si bien retranscrire la vie et ses sentiments les plus forts...
Très belle semaine à toi. Bises

passion 30/11/2015 13:42

te dire merci... vous dire merci... ça fait partie des sentiments de la vie et peut-être avons nous besoin en ce moment, encore plus qu'à l'accoutumée, d'entendre des merci qui nous confortent dans l'envie de donner des petits plaisirs... comme ceux que j'ai voulu partager avec cette histoire de Pascaline,
Le rôle de parents est le plus difficile qui soit, je crois... c'est avec beaucoup de déchirement qu'on lâche la main de nos enfants...On l'a prévu, on s'y est préparé..... mais?! Combien de combats envers nous même, de doutes, et d'abnégation, pour "se détacher" ....?
Bonne semaine à toi aussi et grand merci pour ton intérêt
Bisous

pimprenelle 29/11/2015 17:51

Que veux-tu que j'ajoute à ce texte, à ces commentaires que j'ai lus ?
Que ce soit fille ou garçon le ressenti avant et après est le même. Je crois, pourtant, qu'on se dit que les autres ... ne peuvent pas connaître ce grand bonheur, cette plénitude. Ça n'appartient qu'à ceux qui le vivent.
Les cours d'accouchement "sans douleurs" je le ai pratiqués à cause de maman qui me racontait ses accouchements et cela me semblait tellement horrible, que je ne voulais pas subir la même chose. Il faut quand même bien que bébé ouvre le passage. N'empêche que, souvent, je me suis posée la question : et lui ce bébé souffre-t-il, à pousser de telle manière ? Si petit et si fort !
Tiens je suis prête à t'en faire un roman !
Bisous Passion

passion 30/11/2015 04:43

Que veux-tu que je rajoute à ton commentaires??? (rires) que tu as vécu ces sentiments qui sont les nôtres, nous les mamans!!!
Oh oui, oui... fais -en un roman!!!
Plein de bisous, Pimprenelle

chaourcinette 29/11/2015 14:59

et Voilà.....Pascaline a mis au monde une petite merveille.....J'aime beaucoup ce moment unique où cette magnifique petite fille ouvre les yeux sur sa maman....Bien sûr qu'elles sont déjà complices, elles ont vécu 9 mois ensemble en toute intimité....
Le papa est reparti vers l'Afrique...ce n'est pas trop gênant, car je pense que l'histoire d'amour était bien plus intense avec son bébé......
Une belle histoire Passion ! on aurait voulu qu'elle continue !! bises

passion 30/11/2015 04:40

C'est tout l'amour de ces neuf mois qui soudain est rendu, palpable et visible, lorsque l'enfant parait!!!!
Merci d'avoir plongé dans l'histoire avec passion.....
Je t'embrasse

Nadine 29/11/2015 11:42

Des instants de bonheur inoubliables,lorsque l'on découvre la petite merveille.
Cela me donne la larme à l'œil,et je revis mes deux accouchements.
C'est un grnd moment d'interrogation qu'à t elle de ressemblant au Papa et à moi ?un peu des deux.
Belle journée à toi Passion,après avoir si bien raconté ces moments magiques.

passion 30/11/2015 04:28

Fifille, avec beaucoup d'humour, dit qu'elle a pris le mauvais des deux!!!!
Merci d'avoir aimé suivre Pascaline dans cette aventure et merci de dire ici, ton émotion.
Bisous Nadine

Giny 29/11/2015 06:39

Et voilà la fin de l' histoire de Pascaline...... du moins de l'histoire écrite, car je sens bien que beaucoup d'amour et de complicité jalonnent la vie de ces deux êtres et que l'aventure continue !
Je suis heureuse d'avoir pu lire la fin de cette jolie histoire pleine d'émotions avant de partir à mon premier marché de Noël ........... je suis sûre que Pascaline va me porter chance !!!
Gros bisous et bon dimanche

passion 29/11/2015 07:49

Très matinale toi aussi et prête à aller diffuser du bonheur avec tes petites merveilles , je suppose
Oui, je veux bien que te souhaiter beaucoup de chance pour faire plein d'heureux!!!
Merci d'avoir été cette fidèle lectrice qui aiment toujours mes bavardages...
L'histoire s'arrête là pour l'écrit... mais bien sur qu'elle continue pour ces deux personnages... mais c'est un partage à deux et l'écrire serait une intrusion dans un monde privé .
Toutefois il y aura surement d'autres pages de Pascaline ... si sa vie continue, elle connaîtra d'autres aventures!!!
Merci, bisous, et très bonne journée

Milie Coquille 29/11/2015 05:46

Le premier rôle d'une mère... apprendre à ses enfants à voler.....leur apprendre à déployer leurs ailes pour pouvoir vivre à pleine envergure....après bien sur ! ! Mieux on sait voler, plus on risque de voler loin, quelquefois jusqu'au pays du soleil levant..... Mais l'amour, la tendresse, le lien...tout cela se fiche des distances, tout cela sait bien qu'un oiseau en cage, c'est un oiseau à qui on a coupé les ailes de sa destinée....alors bien sur, on regarde la cage avec nostalgie...mais l'horizon avec fierté et bonheur....lorsque l'on a permis à nos oiseaux les plus beaux envols..... Tendresse et douceur et....un grand Merci de ces mots, de ces émotions ! !

passion 01/12/2015 13:24

Réponse à Daisy

Contente que tu ais aimé cette petite histoire
Merci et bonne journée

Daisy 30/11/2015 14:55

Très beau très bien tu es douée merci pour cette belle histoire !

passion 29/11/2015 07:37

Bonjour Milie... Que tu es matinale pour venir me dire tes pensées... et comme j'apprécie de te savoir à l'écoute.
Oui, tu sais déjà combien je suis fière de voir la cage vide... mais si souvent habitée des lueurs de l'aube qui jouent à laisser des messages d'absences, créateurs de rivières salées sur mes joues burinées....
Oui, je suis fière d'avoir connu ce rôle de mère... d'avoir su donner cet amour à nul autre pareil... d'avoir permis qu'elle s'envole même si c'est très loin, pour qu'à son tour
elle se raconte l'histoire ... la sienne qui a donné tant de bonheur à Pascaline.
Je suis très contente que tu sois réapparue juste sur ces lignes, que tu comprends si bien!
Merci Milie et Bisous/étreintes

Profil

  • passion
  • un blog pour discuter du tout et de rien, des instants de vie, insignifiants pour presque tout le monde, sauf pour vous et moi.....
la vie de tous les jours, les yeux grands ouverts!
  • un blog pour discuter du tout et de rien, des instants de vie, insignifiants pour presque tout le monde, sauf pour vous et moi..... la vie de tous les jours, les yeux grands ouverts!