Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 14:13
image Google

image Google

C'était il y a longtemps, longtemps...
Je me souviens d'une petite maison aux volets verts clairs,
au milieu de nulle part.

Là, vivait une femme seule qu'on disait dure et revêche;
Pourtant, elle était du genre à rendre service aux plus démunis...
mais avec une brusquerie qui lui permettait de toujours cacher son émotion;-- pas besoin de s'attendrir, disait-elle.

Dieu sait qu'elle n'était pas riche... elle travaillait dur au milieu du linge sale des gens aisés... elle était ''blanchisseuse''.
Rien ne semblait la rebuter; plus tard elle travaillera dans la forêt...
un vrai travail d'homme, (c'était une force de la nature) et puis elle finira
sa vie de travailleuse,en gardienne d'une maison bourgeoise jusqu'à sa pauvre retraite.
Non! Jamais elle ne fut riche...mais son travail et son courage, lui ont toujours permis de vivre la tête haute, sans tendre la main, si ce n'est
pour remplir celles plus vides que la sienne.

Elle s'habillait toujours d'un de ces tabliers en cotonnade foncée à petites fleurs plus claires et quand elle cuisinait, elle ajoutait par dessus un autre tablier ''de devant''
Quand elle disait blanc, personne ne s'avisait de dire noir!!!
Une maîtresse-femme, disait-on au village, où l'on racontait comment elle avait jeté dehors, à coups de balai, son ''ivrogne de mari.''
Elle avait préféré élever ses trois garçons toute seule, plutôt qu'avec ce ''bon à rien''
Elle était fière d'en avoir fait des hommes! que chacun soit honnête et que chacun ait un métier dans les mains.

Le seul peut-être qui lui donnait quelques soucis était son dernier....
un esprit rebelle qui préférait vivre --''le nez en l'air quand ce n'était pas sous les jupons''--

D'ailleurs, c'est à 20 ans qu'il se marie et qu'il devient papa........

Et la voilà, la faiblesse dans la cuirasse de cette brave femme!
Sa filleule; l’aînée de son fils cadet.
Elle en était la marraine et avait pris son rôle, au pied de la lettre.
Pour ''la petite'', son cœur de pierre se faisait tout mou...

Ses parents, son fils et sa femme,-''pas dégourdie et toujours enceinte''- ne s'en sortaient pas . L'argent disparaissait toujours avant la fin du mois.
Et puis, sa bru, ''née chez les gens de la haute'' ne savait même pas faire cuire un œuf, quand elle les avait recueillis.
Parce que, voyez vous, le père de la demoiselle, un riche entrepreneur qui imposait sa loi, autant sur ses chantiers que sur sa pauvre femme, lui avait posé un ultimatum: soit elle quittait ce type, (son mari et père de la petite), soit, elle quittait la maison paternelle...

Alors, laissant sa pauvre mère éplorée, mais impuissante, elle décida de suivre son mari.
Le couple, avec pour tout bagage leur petite dans les bras, avait frappé à sa porte et elle avait ouvert..............
Elle n'était pas genre à laisser les gens dehors!!!


Le temps avait passé au fil des heurts, car son intransigeance de femme forte et débrouillarde collait mal avec l’insouciance futile de sa belle-fille.
Son fils prenant parti contre elle, les griefs s'accumulaient...

Aussi, ils partirent bientôt, tenter leur chance chez un employeur d'une autre région... mais pour plus de facilité, ils lui confièrent leur fille
qui avait alors deux ans...

Et c'est ainsi que la petite avait passée les premières années de son enfance, seule avec sa marraine... loin de ses parents certes, mais éduquée de belle façon.Elle lui enseignait tout ce qu'elle savait...
Elle, qui avait appris à lire toute seule, ''au cul des vaches'', en savait long sur la vie et se faisait un devoir de transmettre!

La petite fille était d'un caractère taciturne... peut-être avait-elle ressenti une sorte d'abandon? Elle pouvait s'isoler des heures dans un mutisme
qui aurait pu, aujourd'hui, porter le nom....d'autisme.
Mais il n'en était rien... non, la petite rêvait; pas besoin de dormir.
Couchée, assise ou debout... elle s'inventait des histoires!

 

 

À suivre
 

Partager cet article

Repost 0
Published by passion - dans textes
commenter cet article

commentaires

Giny 03/04/2017 19:57

J'ai hâte de lire la suite, ne nous fais pas attendre trop longtemps !
Bises et belle soirée

passion 05/04/2017 07:23

ça suit...

Nadine 03/04/2017 19:08

Vite la suite Passion,ne nous laisse pas dans l'attente,je suis haletante de savoir comment cela s'est soldé.
Tu racontes parfaitement bien,tu pourrais écrire un livre.
Bisous de Nadine.

passion 05/04/2017 07:23

Non,non...juste quelques nouvelles
Bises

chaourcinette 03/04/2017 10:16

J'adore quand tu racontes des histoires...je n'ai pas eu la chance de connaitre mes grands parents, ni du côté maternel, ni paternel....quand on ne sait pas que ça existe, ça ne manque pas...c'est juste qu'en grandissant on voit que les autres gamins sont gâtés, aimés par des grands parent indulgents, que le manque se fait sentir....Non seulement je ne les ai pas connus, mais jamais, au grand jamais, ni mon père, ni ma mère ne nous ont parlé d'eux....Pourtant, ils n'étaient pas fâchés, ils avaient quitté la Corse et s'étaient "oubliés".....j'ai juste une photo de mes grands parents maternels ...
j'ai eu besoin, à ma retraite de partir sur leurs traces...avec le peu d'informations dont je disposais, le lieu de naissance de ma mère, j'ai pu retrouver leurs tombes dans un village perdu dans les montagnes Corse....J'ai retrouvé aussi la vieille maison dans laquelle ils avaient vécu....que d'émotions, que de regrets sur les non dits !! je ne saurai jamais.......c'est triste !
Ton histoire me touche énormément, ..et j'attends la suite avec impatience !! bises !

passion 03/04/2017 12:12

Coucou Chaourcinette
contente de t'avoir ramenée aux sources... ça veut dire que nos "histoires" se ressemblent par certains cotés... même si pour toi, c'est l'absence et les non-dits, les retrouvailles avec tes souvenirs sont une richesse...Tu sais d'où tu viens... et dans d'autres conversations avec toi, je t'ai suivi sur ce passé et sur le plus proche(pour ton fils) oui, parler de ses racines, c'est un besoin très humain...
Quand en plus , tu retrouves des traces comme cette vieille maison...
J'ai moi aussi un jour voulu voir une des maison où nous avions vécu très jeunes... mais elle avait brûler.... plus rien!!! heureusement, il y en a plusieurs dans mon enfance...
Passe une bonne journée Chaourcinette. j'espère que ta santé te laisse tranquille
Bisous

pimprenelle 02/04/2017 19:24

Une histoire pleine d'amour. C'est vrai qu'ion ne savait pas dire je t'aime. Mes grands mères ne me l'ont jamais dit et pourtant ... je sais.
J'espère que le fils aura une vie d'amour lui aussi. Je me dis que ... il faut parfois savoir déméler l'écheveau pour que les choses changent. C'est vrai que ce n'est pas toujours facile car on ne sait pas comment s'y prendre.
Allez j'espère que ne vas pas nous faire lanterner trop longtemps.
Bonne soirée Passion
Tout à l'heure, je regardais les éoliennes et je pensais à toi.

passion 03/04/2017 09:02

Oui, le fils.... tu as bien deviné...Mais aujourd'hui, il n'est pas en personnage principal
Seul le rêve et les histoires tournent autour de la "marraine"" et de la "petite"
Lanterner? voilà un mot qui me plait sur une histoire du "temps longtemps"(comme disent les Réunionnais)
Ici pas d'éoliennes en vue, mais un pylône Bouygues pour les portables (une horreur qui trouble mon horizon)
Bisous et très bonne journée

Simone 02/04/2017 16:42

Allez ça y est, la voilà qui nous fait du suspense. T' as pas intérêt à traîner fillette ! Je veux la suite !
Biz

passion 03/04/2017 08:55

Suspense? Heu......Heu... (comme dirait Hamon... ha ha ha je suis sure que tu ris!!!)
La suite n'a pas encore un mot écrit et le temps m'est conté ses jours prochains...mais je vais essayer de ne pas faire trop attendre...Tout dépend du temps!!!
Bises Voisine de l'autre rive

Marie 02/04/2017 14:38

Un coup de blues ma minette ? Envie de câlins sur ton cœur ?

Il me semble deviner ce que deviendra la petite rêveuse...

Une bien jolie histoire qui commence en tout ça.

passion 03/04/2017 08:51

Rêveuse / blogueuse... même terminaison...besoin de raconter des histoires!!!
Bises Marie

Marie 02/04/2017 17:47

Il fallait lire : en tout cas
Bien sûr...

Profil

  • passion
  • un blog pour discuter du tout et de rien, des instants de vie, insignifiants pour presque tout le monde, sauf pour vous et moi.....
la vie de tous les jours, les yeux grands ouverts!
  • un blog pour discuter du tout et de rien, des instants de vie, insignifiants pour presque tout le monde, sauf pour vous et moi..... la vie de tous les jours, les yeux grands ouverts!