Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 14:20

Paroles de la chanson Les Restos Du Coeur :( de Coluche)
Un "hymne" à l'initiative de cette solidarité qui dure encore aujourd'hui 29 ans après



Moi, je file un rancard

A ceux qui n'ont plus rien

Sans idéologie, discours ou baratin

On vous promettra pas

Les toujours du grand soir

Mais juste pour l'hiver

A manger et à boire

A tous les recalés de l'âge et du chômage

Les privés du gâteau, les exclus du partage

Si nous pensons à vous, c'est en fait égoïste

Demain, nos noms, peut-être grossiront la liste
 
 Autrefois on gardait toujours une place à table

une chaise, une soupe, un coin dans l'étable

Aujourd'hui nos paupières et nos portes sont closes

Les autres sont toujours, toujours en overdose

J'ai pas mauvaise conscience, ça m'empêche pas d'dormir

Mais pour tout dire,

 ça gâche un peu l'goût d'mes plaisirs

C'est pas vraiment ma faute si y en a qui ont faim

Mais ça le deviendrait, si on n'y change rien

J'ai pas de solution pour te changer la vie

Mais si je peux t'aider quelques heures, allons-y

Y a bien d'autres misères, trop pour un inventaire

 

Mais ça se passe ici, ici et aujourd'hui


{Refrain}


Aujourd'hui, on n'a plus le droit

Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid

Dépassé le chacun pour soi

Quand je pense à toi, je pense à moi

je te promets pas le grand soir

Mais juste à manger et à boire

Un peu de pain et de chaleur

Dans les restos, les restos du cœur

Aujourd'hui, on n'a plus le droit

Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid



Moi qui espère toujours vous nourrir de mes recettes, simples, généreuses, familiales
et quelques fois sophistiquées...
je veux m'associer (à mon tout petit niveau) à ce partage hivernal
qui ouvre aujourd'hui ses portes ...
Rien qu'un rappel des mots de cette chanson, pour dire que si Coluche revenait aujourd'hui,
il n'en reviendrait pas de voir que rien n'a vraiment changé... si ce n'est:
le nombre de "bénéficiaires"!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by passion - dans Musique - chansons
commenter cet article

commentaires

Oxygène 15/12/2013 13:58

Des mots qui touchent, des mots qui frappent, des mots qui font mal car ils sont toujours -hélas- d'actualité... On ne peut qu'y penser en cette période d'opulence pour la majorité d'entre nous...

passion 15/12/2013 14:31



Oui! on pense, on pose son regard... sur la misère... de ce monde qui s'enfonce dans la futilité, le paraître et en même temps, dans la violence..;


 



Florence - 28/11/2013 07:42

Florence - Testé pour vous
Et me revoilà après avoir lu ton commentaire sur le harcèlement, que j'ai lu avec attention...et je te rejoins sur ce que tu dis...des lâches mais qui savent éviter les plus forts qu'eux. Tu m'as
fait rire avec les bisounours...
Je viens de lire ton article sur les restaus du coeur...Coluche avait pensé cette association et disait que c'était pour 1 an, histoire de régler le problème.
Maintenant,les restaus du coeur fonctionnent toute l'année. Ils aident pour la réinsertion, le logement, le travail, les repas...c'est une organisation nationale qui est immense, qui compte
énormément de bénévoles. Apparemment, avec la crise, les dons sont plus importants. Les gens ont tendance à penser "ça peut m'arriver, je donne !" alors qu'avant il y avait moins de dons. Mais il y
a de plus en plus de bénéficiaires, de demandeurs, donc les dons ne sont jamais suffisants. Je sais que beaucoup de grandes surfaces donnent les produits qui vont être périmés. Mais le reste de
l'année, ils détruisent les surplus...c'est écoeurant de voir tout ce gachis.
Lorsque j'habitais à Gap, je faisais des interview pour un magazine. Une année, j'ai interviewé le responsable des restaus du coeur de Gap...les chiffres qu'il m'annonçait, les soucis
administratifs, les cas qu'ils ne pouvaient pas régler, pas aider..je me demande comment ils font pour ne pas baisser les bras parfois..c'est un truc de fous ! Les histoires de transport de
denrées..les camions frigorifiques qu'ils n'ont pas les moyens de louer, donc faire appel à des grosses sociétés pour qu'ils payent, toutes les demandes qu'ils doivent faire. On ne se rend pas
compte de tout ce que sont les restaus du coeur, c'est énorme, vraiment énorme. J'admire tous ces gens, qui se donnent sans compter, qui donnent leur temps, leur énergie, leur savoir...c'est génial
une telle entraide.
Voilà, c'était mon côté bisounours (désabusé, très désabusé parfois)...allez, ce coup ci, je file pour de bon. A très bientôt et merci pour ces discussions du matin qui seront sans chagrin (ho ho,
je suis poétesse finalement, nulle, mais poétesse quand même !)

passion 28/11/2013 11:57



Mais pas du soir pour éviter le désespoir!!!!!


Oui c'est à cause de la lourde logistique de cette organisation qu'une équipe professionnelle d'employés rénumérés est en place; ça serait impossible qu'avec des bénévoles... le suivi ne pourrait
pas être assuré correctement... et tout cela en plus de ce que tu énumères, ça se paie...


Vois-tu comme Coluche, nous avions pensé à l'époque, que ce n'était qu'un coup de pouce durant un moment de "disette".... mais hélas... on n'est pas prés d'en voir la fin!!!
Pareil pour le harcélement à l'école et ailleurs, la violence faite aux femmes et aux enfants (et je ne parle pas de la fessée, qui n'a rien à voir !) la maltraitance de nos vieux,  ou celle
des animaux... et l'on n'est pas du tout prêts pour l'extermination des c..s!!!!


Voilà je vais essayer d'être plus légère, dans les prochains billets...


Bon appétit, c'est presque l'heure...



Nadine 27/11/2013 10:25

c'est vrai il n'y a quele pognon qui compte .Bonne journée quand même,bizzzzz

passion 27/11/2013 11:37



C'est ça!!!



Nadine 26/11/2013 20:53

Et cela ne s'arrange pas,Colluche pensait que cela allait aller mieux,où va t on dans ce monde de fous,bizzz

passion 27/11/2013 05:52



....Dans une liasse de billets...!



nath p 26/11/2013 20:45

Bonsoir , c'est vrai ça continue et ça recommence ...au début ça ne devait pas durer mais ... il y a de plus en plus de besoin les gens ont faim et n'ont pas assez d'argent ...je te souhaite une
belle soirée bisou nath

passion 27/11/2013 06:13



Toujours plus de "laissés pour compte" ...
parce qu'ils ne peuvent pas suivre la course à la consommation;
Par tous les moyens, on nous incite à consommer... c'est un matraquage permanent pour créer  des nouveaux besoins...
Comment savoir raison garder devant tant de tentations qui semblent indispensables pour faire partie de ce monde?
Comment faire face aux plus simples besoins, qui sont de se loger et de manger!!!? 
Même en travaillant, certains vivent toujours dehors et heureusement mangent un peu grâce à des associations comme les "restos du coeur"


Bisous Nath 



Cécile 25/11/2013 18:04

Merci à Deezer d'interdire d'entendre la chanson de
Coluche !
Nous avons ainsi les paroles sous les yeux et pouvons mieux sentir la portée du texte et le méditer !
Quand on pense que les Restos ne devaient durer qu'un hiver, en dépannage ...
Honte à tous les gouvernements qui se sont succédé et n'ont pas su faire face à la situation qui n'a fait que s’aggraver !
Gauche caviar et droite bling-bling, même combat ! Tous bien planqués dans leur petit confort douillet à nous donner des leçons de morale !
Cela suffit ! Il est urgent d'agir et de se bouger !

Cécile

passion 25/11/2013 18:39



Heureusement, nous pouvons tous la chanter cette chanson....


Pour le reste, je ne crois pas que les gouvernements puissent tout...


Bises



pimprenelle 25/11/2013 16:51

Quand tu dis autrefois ... J'i pourtant l'impression que ce n'est pas si lointain puisque mes garçons ont connu ce temps de l'étable, de la grange à paille ou à foin toujours ouvert. D'un bol de
soupe, d'un morceau de pain. Mais c'est vrai que la campagne n'est pas la ville, quoique maintenant, je me demande ... Trop de vols !
Mais, nous en parlions ce midi, ne pas avoir de toit, ne pas pouvoir se nourrir ou nourrir les siens. Pas un état n'y pourra grand-chose, je crois. Mais oui, cela met mal à l'aise.
Bisous
Tout à l'heure, j'ai dit que j'allais planter et je suis rentrée. Je vais aller faire des essais. Je verrai au printemps si cela a repris!

passion 25/11/2013 18:00



c'est pas moi qui le dit, Pimprenelle( j'aurai bien aimé...)


Ce sont les mots écrits par J.Jacques Goldman et chantés par Coluche en 1986


Comment croire qu'en si peu de temps, la vie a autant changé?! même à la campagne?!  je n'ai pas connu "l'étable, ni la grange à foin"(sauf pour y jouer!!!)et j'avoue que je me demande
comment tes garçons bien plus jeunes que moi sans doute, ont pu vivre cela...


mais peut-être que c'était une bonne chose qui faisait voir la vie du bon coté!!! parce que maintenant, tout est beaucoup plus facile et les privations de toutes sortes qui autrefois étaient
naturelles deviennent aujourd'hui inacceptables...


Ne pas avoir de toit est sans doute la pire des choses... j'ai connu la misère, la vraie pauvreté dans mon enfance, même presque la faim si Papa n'avait pas trouver des solutions "limite", mais
j'ai toujours eu un toit!!!


C'est pour cela que je dis souvent "qu'il y a toujours pire"...


Non bien sur qu'auciun gouvernement ne pourra résoudre tout!!!


Bisous et bonne nuit



Marie K. 25/11/2013 15:01

Comme tes mots sonnent juste : "juste le nombre a changé (augmenté)". Et j'en connais, autour de moi. Le gouvernement providence que nous attendions est loin d'avoir su gérer la crise. Cela dit, je
ne veux pas entrer dans des débats politiques, je ne suis pas à la hauteur pour cela. Juste constater. Bisous Passion. Bon lundi.

passion 25/11/2013 15:20



Oui! juste la triste constatation... 


29 ans ...! ça en fait des gouvernements et des politiques...pourtant tous différents... tous "providence" ...et tous les bras balants,  devant la tâche!!!


Pleins de bisous



Profil

  • passion
  • un blog pour discuter du tout et de rien, des instants de vie, insignifiants pour presque tout le monde, sauf pour vous et moi.....
la vie de tous les jours, les yeux grands ouverts!
  • un blog pour discuter du tout et de rien, des instants de vie, insignifiants pour presque tout le monde, sauf pour vous et moi..... la vie de tous les jours, les yeux grands ouverts!