Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 05:55

Un joli texte , qui pour une fois, n'est pas sorti de mes trippes... 
Je l'ai trouvé sur le blog de Pyrausta ( qui me permet de le diffuser ici), pour vous le faire connaitre ...

Vous comprendrez que beaucoup de mamans vieillissantes
doivent penser sensiblement les mêmes mots ,
(celle-ci a osé les écrire...)
mais je crois que ce n'est qu'en étant déjà maman de grands enfants
qu'une fille peut accepter ce texte ........avec tendresse !!!


Ma fille,
 
Le jour où tu trouveras que j’ai vieilli, 
aie de la patience envers moi 
et essaie surtout de comprendre ce que je traverse,
de me comprendre. 

Si lorsque nous parlons, je répète la même chose des dizaines de fois,
 ne m’interromps pas pour me dire:
 “Tu as dit la même chose il y a une minute”.
 Écoute-moi s’il te plaît. 
Souviens-toi quand tu étais petite, 
tu voulais que je te lise la même histoire, soir après soir, 
jusqu’à ce que tu t’endormes. 

Si je ne souhaite pas prendre un bain, ne te mets pas en colère 
et ne me mets pas mal à l’aise en disant que c’est une honte. 
Souviens-toi combien de raisons je devais inventer 
pour te faire prendre un bain quand tu étais petite.
 
En voyant mon ignorance vis-à-vis des nouvelles technologies,
 ne te moque pas de moi, 
mais laisse-moi plutôt le temps d’assimiler tout ça
et de comprendre. 
Je t’ai appris tant de choses: comment te tenir à table, t’habiller, te coiffer, 
comment appréhender les défis de la vie… 
Le jour où tu trouveras que j’ai vieilli, 
aie de la patience envers moi 
et essaie surtout de comprendre ce que je traverse,
de me comprendre. 

S’il m’arrive à l’occasion d’oublier ou de ne pouvoir suivre une conversation, 
laisse-moi le temps nécessaire pour me souvenir 
et si je n’y parviens pas, ne te montre pas irritée,
impatiente ou condescendante: 
le plus important pour moi, 
c’est d’être avec toi, de partager des moments avec toi. 

Quand mes jambes ne me permettront plus
de me déplacer comme auparavant, 
tends-moi la main 
comme je te l’ai tendue pour t’apprendre à faire tes premiers pas.
 Quand ces jours approcheront, ne sois pas triste. 
Sois tout simplement avec moi 
 et comprends-moi 

Alors que je m’approche de la fin de ma vie, avec amour et gratitude,
 Je te chéris et te remercie pour les moments passés ensemble
et la joie éprouvée. 
Avec un sourire et tout l’amour que je ressens pour toi, 
je souhaite juste te dire ma fille: 
je t’aime.
...............................
J'espère ne froisser personne....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Milie Coquille 04/09/2013 07:09

Pas simple, mais...finalement avec de jolis mots on peut combler, réparer, simplifier tant de choses...

Très joli texte...merci

Je m'inscrits direct "aux nouvelles" d'ici.....
Belle belle journée

passion 04/09/2013 15:37



Merci de t'inscrire ...ça me fait très plaisir de te voir rejoindre mes fidèles; J'écris souvent mais je publie, deux à trois fois par semaine...


je vais essayer de m'abonner chez toi, mais je suis un peu surprise de la marche à suivre (?!) 


c'est très rare que je m'inscrive préférant aller voir ce qui se passe chez mes aminautes quand l'envie me prend...


Belle fin de journée à toi aussi


 



pimprenelle 01/09/2013 09:42

Lorsque je dis grands-mères : ma mère, ma belle-mère et ma marraine qui était ma tante.
Mes grands mères à moi : la mère de maman, la mère de papa.
Mes arrières grands mères : la grand-mère de maman, côté maternel et celle côté paternel (celle là, je ne l'aimais guère) ; la grand-mère de papa côté paternel. Je crois que j'ai été gâtée de
connaître ces aïeules.
Bon dimanche à toi. Ciel gris, mais peut-être que ...
Bisous

passion 01/09/2013 17:27



effectivement , tu as été très gatée...



pimprenelle 31/08/2013 20:11

Ma foi, je m'emmêle facilement aussi.
Je rentre de l'Abbaye où nous contions.
Ouf, cela va encore s'emballer.
J'essaiera de parler, un jour, de mes "trois grands-mères". Si tu savais les souvenirs qui sont là, dans le coeur. Ceux d'avant, ceux de pendant et ceux de la toute fin.
J'ai été, moi aussi, impatiente, mais, je crois, seulement pour la marche. J'avais tellement de mal à marcher à leur pas. Mais ...
Bonne soirée.
Bisous

passion 01/09/2013 05:10



Rares sont les filles (dans nos ages) qui ne sont pas passées par ces moments...


"Trois grands mères" tu a été gatée, dis donc! moi , j'en ai eu deux , mais je n'en ai connu qu'une... la mère de maman était morte très jeune, je n'ai que les souvenirs de ce qu'on m'a raconté
d'elle... mais je crois que je l'aurai beaucoup aimé...


La marche?! ah! si tu savais...le banc de pierre qui est à l'étang... je l'ai fait installé pour ma mère... car marcher jusquà lui, était déjà un exploit motivé par la beauté du lieu... alors le
retour,  n'aurait pu se faire, sans une longue pose.....!


tu as dit: souvenirs? tellement....


Bisous, Pimprenelle...Passe une bonne journée, Ici il fait très beau avec juste la douce chaleur qui me convient...



nicole 31/08/2013 17:42

quel beau texte...si vrai!!le parallèle entre "vieillesse" et "enfance" vraiment bien trouvé;pour moi je dirai: lettre à MES filles!!!! bisous "passion".

passion 31/08/2013 18:32



 Tu as ressenti ce que celle qui a écrit ce texte a voulu faire passer...


Plein de bisous Nicole



pimprenelle 31/08/2013 15:22

J'ai été fille. J'ai accompagné mes "trois grand-mères" comme je disais. Mais vois-tu je n'ai pas de fille.
Déjà un peu viellissante, un peu manquante de mémoire, je n'ai jamais pensé pour moi ce que Pyrausta écrit mais je l'ai déjà lu. Je souhaite seulement que cela vienne du fond du coeur des
jeunes.
Bisous.
Je vais essayer de revenir un peu, doucement, sur le blog.

passion 31/08/2013 17:30



Ce n'est pas Pyrausta qui a écrit ce texte... je me serai mal exprimée... elle l'a juste publié.
c'est normal que tu l'ais déjà lu, car il court sur le net... mais moi, je ne le connaissais pas;
J'ai trouvé cela très vrai... d'une réalité qui se rencontre chez beaucoup de mère/fille
souvent nos filles sont un peu dures...et sans doute l'ais-je été avec maman...
elle me le reprochait et disait que je ressemblais à ma grand mère!!! (qui n'avait pas été tendre envers elle)Avec l'age , je m'apercois que certaines de mes "brusqueries" d'alors, devaient la
faire souffrir.... comme je souffrirai si ma fille .........!
C'est que lorsqu'on est jeune, on n'aime pas "perdre" du temps, (encore lui), ...la patience est mise à l'épreuve... et le coeur n'est pas toujours disponible pour accepter le ralenti....mais je
ne doute pas que cet" agacement" n'est que passager et que l'amour n'est pas en cause


je ne sais pas si tu me suis.... parfois, je m'emmèle les pensées... elles vont plus vite que moi!!!!!!! 


Oui! reviens nous écrire des jolies choses


Bisous et bonne soirée



Nath -la-fond-du-bournac 30/08/2013 18:53

Magnifique très jolie déclaration d'amour ...j'aime ! bisou à vous deux nath p

passion 31/08/2013 04:49



j'ai trouvé aussi.... tu t'en doutes!!! et c'est pourquoi je l'ai retransmise pour que d'autres la lise


Bisous 



Profil

  • passion
  • un blog pour discuter du tout et de rien, des instants de vie, insignifiants pour presque tout le monde, sauf pour vous et moi.....
la vie de tous les jours, les yeux grands ouverts!
  • un blog pour discuter du tout et de rien, des instants de vie, insignifiants pour presque tout le monde, sauf pour vous et moi..... la vie de tous les jours, les yeux grands ouverts!